Planter des côtes de blettes : semis, entretien et variétés

Découvrez comment cultiver les blettes, un légume-feuille tendre et savoureux, riche en nutriments et facile à cultiver dans votre jardin potager. Dans cet article, nous vous expliquerons quand et comment planter et semer les blettes, quel sol est le plus adapté à leur culture, la meilleure exposition pour leur développement optimal, ainsi que les différentes variétés disponibles.

Quand planter et semer les blettes ?

Le moment idéal pour planter et semer les blettes dépend de la région dans laquelle vous vivez et des conditions climatiques locales. En général, les blettes peuvent être semées de mars à août, mais certaines variétés peuvent être semées plus tôt ou plus tard. Dans les régions au climat doux, il est possible de semer les blettes dès février sous abri ou en terrine, puis repiquer les jeunes plants en pleine terre une fois que les gelées ne sont plus à craindre, généralement en mars ou avril. Dans les régions plus froides, attendez plutôt les mois de mai et juin pour semer directement en pleine terre.

La blette est une plante bisannuelle, ce qui signifie qu’elle produit des feuilles la première année et des fleurs la deuxième année. Il est donc préférable de récolter les feuilles de blette avant qu’elles ne montent en graines pour en profiter pleinement. Si vous souhaitez récolter les blettes tout au long de la saison, pensez à réaliser des semis échelonnés, en semant tous les 15 jours environ jusqu’à la fin de l’été.

Comment planter et semer les blettes ?

Pour planter et semer les blettes, commencez par préparer le sol en le bêchant légèrement et en y incorporant du compost ou du fumier bien décomposé. Tracez ensuite des sillons d’environ 2 cm de profondeur, espacés de 40 à 50 cm. Semez les graines de blettes dans les sillons en les espaçant d’environ 2 à 3 cm, puis recouvrez-les de terre légèrement tassée. Arrosez régulièrement pour maintenir le sol humide jusqu’à la levée des graines, qui devrait intervenir entre 10 et 20 jours après le semis, selon la température du sol.

Une fois que les plants ont développé 3 ou 4 vraies feuilles, éclaircissez-les en ne conservant qu’un plant tous les 30 à 40 cm. Les plants de blettes peuvent également être repiqués à cet espacement s’ils ont été semés en terrine ou sous abri. Veillez à bien arroser les plants après la plantation ou l’éclaircissage, et continuez à les arroser régulièrement, surtout en période de sécheresse, pour favoriser un bon développement des feuilles et éviter que les côtes ne deviennent trop fibreuses.

Quel sol pour la culture des blettes ?

Les blettes apprécient les sols riches en humus, bien drainés et légèrement humides. Un sol argileux, limoneux ou sableux conviendra, à condition d’y ajouter du compost ou du fumier bien décomposé pour améliorer sa fertilité et sa structure. Les blettes tolèrent un pH du sol compris entre 6,0 et 7,5, mais elles préfèrent un pH légèrement acide, autour de 6,5. Si votre sol est trop acide, vous pouvez y incorporer de la chaux pour en augmenter le pH et favoriser une meilleure assimilation des nutriments par les plantes.

Pour préparer le sol avant la plantation ou le semis des blettes, bêchez-le légèrement pour l’aérer et éliminer les éventuelles mauvaises herbes. Enrichissez-le ensuite avec du compost ou du fumier bien décomposé, en veillant à bien les mélanger à la terre pour obtenir une texture homogène. Si votre sol est très compact ou mal drainé, vous pouvez également y ajouter du sable ou des graviers pour améliorer la circulation de l’eau et de l’air.

La bonne exposition pour cultiver les blettes

Les blettes préfèrent une exposition ensoleillée ou légèrement ombragée pour un développement optimal. Elles supportent bien la chaleur, mais apprécient également un peu d’ombre en été, surtout dans les régions où les températures sont élevées. Veillez toutefois à ne pas les planter dans un endroit trop ombragé, car cela pourrait ralentir leur croissance et les rendre plus sensibles aux maladies et aux ravageurs. Une exposition ensoleillée le matin et ombragée l’après-midi est idéale pour favoriser une croissance vigoureuse et une production abondante de feuilles tendres et savoureuses.

Si vous cultivez les blettes en pot ou en jardinière, choisissez un récipient d’au moins 30 cm de diamètre et de profondeur, avec des trous de drainage pour éviter l’accumulation d’eau. Placez-le dans un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé, et veillez à arroser régulièrement pour maintenir le substrat humide mais sans excès. Les blettes cultivées en pot peuvent également bénéficier d’un apport d’engrais liquide riche en azote tous les 15 jours pour stimuler la croissance des feuilles.

Les variétés de blettes

Il existe de nombreuses variétés de blettes, offrant une diversité de couleurs, de saveurs et de textures. Parmi les plus populaires, on trouve :

  • La blette ‘Bright Lights’ : cette variété étonnante produit des côtes de différentes couleurs, allant du jaune au rose, en passant par l’orange et le rouge. Les feuilles sont vertes et tendres, et les côtes sont croquantes et juteuses.
  • La blette ‘Verte à carde blanche’ : cette variété traditionnelle présente des feuilles vert foncé et des côtes blanches épaisses et charnues. Elle est très productive et résistante aux maladies et aux ravageurs.
  • La blette ‘Rhubarbe’ : cette variété se caractérise par ses feuilles vertes et ses côtes rouge vif, qui lui confèrent une apparence très décorative dans le potager. Les côtes sont fines et délicates, tandis que les feuilles sont tendres et goûteuses.
  • La blette ‘Fordhook Giant’ : cette variété produit de grandes feuilles vert foncé et des côtes épaisses et robustes, idéales pour la cuisson. Elle est très productive et résistante au froid, ce qui la rend adaptée à la culture dans les régions aux hivers rigoureux.

En choisissant des variétés adaptées à votre région et à vos goûts, vous pourrez profiter d’une récolte abondante et savoureuse de blettes tout au long de la saison. N’hésitez pas à expérimenter avec différentes variétés pour découvrir celles qui vous plaisent le plus et qui s’adaptent le mieux à votre jardin potager.