Planter les asperges : plantation, entretien, variétés

Les asperges sont des légumes délicieux et polyvalents qui gagnent à être cultivés dans votre jardin. Dans cet article, nous vous guiderons à travers les différentes étapes pour planter, entretenir et récolter des asperges de qualité. Nous aborderons également les différents types de sols, les conditions idéales de culture et les variétés d’asperges disponibles.

Quand planter les asperges ?

Le moment idéal pour planter les asperges dépend de votre région et du climat. En général, il est recommandé de les planter au début du printemps, lorsque les températures du sol atteignent environ 10°C. Dans certaines régions à climat plus doux, il est possible de les planter dès la fin de l’hiver. L’important est de s’assurer que les dernières gelées sont passées afin que les jeunes plants ne soient pas endommagés par le froid.

Si vous optez pour des plants d’asperges déjà cultivés en pépinière (appelés griffes), il est préférable de les planter entre février et avril. Cette méthode permet de gagner du temps et d’obtenir une récolte plus précoce que si vous démarrez la culture à partir de graines.

Comment planter les asperges ?

La plantation des asperges nécessite un peu de travail préparatoire pour assurer une bonne croissance et une récolte abondante. Commencez par préparer le sol en creusant des tranchées d’environ 30 cm de profondeur et 40 cm de largeur, espacées d’environ 1 mètre. Dans le fond des tranchées, ajoutez une couche de compost bien décomposé ou de fumier pour améliorer la fertilité du sol.

Placez les griffes d’asperges ou les jeunes plants dans les tranchées, en les espaçant d’environ 30 à 40 cm. Recouvrez-les ensuite avec une couche de terre de 5 à 10 cm et arrosez abondamment. Au fur et à mesure que les plants grandissent, rebouchez progressivement les tranchées avec de la terre jusqu’à ce qu’elles soient entièrement comblées.

Où planter les asperges ?

Quel type de sol pour cultiver les asperges ?

Les asperges préfèrent un sol léger, bien drainé et riche en nutriments. Les sols sableux ou limoneux sont idéaux, mais les asperges peuvent également pousser dans des sols argileux à condition qu’ils soient bien amendés avec du compost ou du fumier pour améliorer leur structure et leur drainage. Le pH du sol doit être compris entre 6,5 et 7,5 pour favoriser une croissance optimale.

Évitez de planter les asperges dans des zones où l’eau a tendance à stagner, car cela peut entraîner des problèmes de pourriture des racines et autres maladies. Il est également préférable de ne pas planter les asperges dans des zones où d’autres légumes de la famille des Liliacées ont été cultivés récemment, afin de réduire le risque de maladies transmises par le sol.

L’exposition nécessaire pour la culture des asperges

Les asperges ont besoin d’un ensoleillement suffisant pour bien se développer. Choisissez un emplacement ensoleillé et dégagé, où les plants recevront au moins 6 à 8 heures de lumière directe chaque jour. Les asperges peuvent tolérer un peu d’ombre, mais leur croissance sera moins vigoureuse et les récoltes moins abondantes si elles ne reçoivent pas assez de soleil.

Il est également important de protéger les asperges des vents forts, qui peuvent endommager les jeunes pousses et les tiges. Plantez-les à proximité d’un mur, d’une haie ou d’autres végétaux qui serviront de brise-vent naturel.

L’entretien des cultures d’asperges

Les asperges nécessitent un entretien régulier pour assurer une croissance saine et des récoltes abondantes. Arrosez régulièrement les plants, en particulier pendant les périodes de sécheresse, pour maintenir le sol humide mais pas détrempé. Les asperges ont des racines peu profondes, il est donc crucial de ne pas laisser le sol se dessécher.

Apportez de l’engrais organique ou du compost chaque année, au début du printemps, pour maintenir la fertilité du sol et favoriser la croissance des plants. Paillez également autour des plants pour conserver l’humidité et réduire la concurrence des mauvaises herbes. Taillez les tiges sèches et jaunies en fin d’automne pour prévenir les maladies et garder le jardin propre et ordonné.

Les maladies et nuisibles

Les asperges peuvent être affectées par plusieurs maladies et parasites, bien qu’ils soient généralement faciles à contrôler avec de bonnes pratiques culturales. La rouille, la pourriture des racines et la fusariose sont quelques-unes des maladies les plus courantes. Pour les prévenir, assurez-vous que les plants sont bien espacés, que le sol est bien drainé et évitez l’excès d’arrosage.

Quant aux nuisibles, les larves de la mouche de l’asperge et les pucerons peuvent causer des dommages aux plants. Les insectes prédateurs naturels, tels que les coccinelles et les syrphes, peuvent aider à contrôler ces parasites. L’utilisation de pièges à mouche et d’insecticides biologiques peut également être envisagée si nécessaire.

Les variétés d’asperges

Il existe de nombreuses variétés d’asperges adaptées à différents climats et préférences gustatives. Parmi les plus populaires, on trouve :

  • Asperge ‘Connover’s Colossal’ : une variété ancienne, très productive et appréciée pour sa saveur délicate.
  • Asperge ‘Gijnlim’ : une variété précoce, produisant de grosses pousses vertes aux pointes violettes et réputée pour sa résistance aux maladies.
  • Asperge ‘Purple Passion’ : une variété pourpre, plus tendre et sucrée que les asperges vertes, et particulièrement appréciée en cuisine.
  • Asperge ‘Jersey Knight’ : une variété résistante et très productive, adaptée aux climats plus froids et aux sols lourds.

N’hésitez pas à expérimenter avec différentes variétés pour trouver celles qui vous conviennent.